Les AVE espagnols autorisés en France… jusqu’à Montpellier

4 septembre 2013 | Actualités du ferroviaire

Les trains à grande vitesse espagnols AVE F100 ont reçu, le 2 août dernier, de l’établissement public de sécurité ferroviaire (EPSF) l’autorisation d’exploitation commerciale sur le réseau français. Mais uniquement sur le réseau « classique » en 1.500 volts (limité à 160 km/heure) et non sur le réseau grande vitesse alimenté en 25.000 volts.

En clair, les AVE de la Renfe pourront aller jusqu’à Montpellier, mais pas au delà. Explication avancée : les AVE n’ont pas encore de dispositifs 100% fiables pour supprimer les interférences nées des courants « perturbateurs » éventuellement générés par une alimentation à 25.000 volts, interférences qui peuvent nuire à la bonne réception des informations de signalisation du système ERTMS. Face à cette décision, la Renfe a décidé de ne pas aller jusqu’à Montpellier pour ne pas donner l’impression que son matériel n’est pas à l’optimum technique. Sans compter que, de leur côté, les autorités de régulation espagnoles n’ont toujours pas autorisé les TGV français à aller plus loin en territoire espagnol que Figueras. Il est possible toutefois que les autorisations complètes et respectives puissent intervenir vers la fin de l’année à l’occasion du sommet franco-espagnol. 

Articles récents

Nouvelle donne ferroviaire : l’AFRA salue un virage ambitieux mais appelle à planifier au plus vite le financement et la concrétisation

À la suite des annonces de la Première ministre Élisabeth Borne, l’Association Française du Rail (AFRA), qui rassemble les opérateurs alternatifs à la SNCF, salue un virage ambitieux en faveur du ferroviaire mais appelle à planifier au plus vite cette nouvelle...

lire plus

Prix de l’énergie quadruplé dans le ferroviaire en 2023 : insoutenable pour tous les acteurs du ferroviaire et inacceptable à l’heure de la transition énergétique

SNCF Réseau vient de confirmer aux opérateurs ferroviaires une hausse sans précédent de l’énergie. Le prix de l’énergie va quadrupler, passant de 111,95 euros du mégawatt-heure à 473,51 euros en 2023*. « C’est un pilier de la transition énergétique de notre pays qui...

lire plus

Archives