Assises du ferroviaire : la redynamisation du système ferroviaire français nécessite une réforme en profondeur

14 septembre 2011 | Actualités du ferroviaire, Communiqués de presse

Les ministres Nathalie Kosciusko-Morizet et Thierry Mariani lancent, le 15 septembre 2011 à Paris, les Assises du ferroviaire. Les travaux organisés au sein de quatre commissions (Concurrence et social, Gouvernance, Économie et finances, Industrie) doivent produire les préconisations nécessaires à une redynamisation durable de la filière ferroviaire. L’AFRA appelle à ce que ces travaux aboutissent à une réforme en profondeur du système ferroviaire français.

En effet, les résultats du groupe de travail tripartite État-RFF-SNCF, rendus publics à l’occasion des rapports parlementaires relatifs au schéma national des infrastructures de transport (SNIT), indiquent clairement que sans refonte urgente, ce système est condamné.
La dette sectorielle, la vétusté des infrastructures, l’effondrement du fret ferroviaire sont les symptômes d’une organisation inadéquate du modèle français. Ce constat conforte les revendications de l’AFRA en faveur d’une répartition claire des compétences et du patrimoine entre le gestionnaire de l’infrastructure RFF et les exploitants ferroviaires, de la mise en place d’un financement pérenne et pluriannuel des transports conventionnés, de la libéralisation du marché ferroviaire et d’une concurrence saine, équitable et régulée.
L’urgence de la situation requiert une action rapide. L’AFRA regrette les lenteurs qui ont prévalu tant au vote de la loi ORTF (loi d’orientation et de régulation des transports ferroviaires) qu’à son application[1], et les multiples reports de la parution du rapport Grignon. De tels délais fragilisent la filière ferroviaire. Il est à espérer que les Assises se traduiront par des décisions concrètes à court terme.
Les entreprises ferroviaires nouvelles entrantes sur le marché français sont décidées à apporter leur expérience internationale à la réussite de ces Assises. Elles attendent qu’une feuille de route précise et concrète soit publiée à leur issue, en février 2012, pour notamment lever définitivement les barrières à l’entrée dans le secteur du fret et préparer l’attribution compétitive dès 2013 des marchés de trains de voyageurs régionaux.

L’Association Française du Rail (AFRA)
L’Association Française du Rail, créée en mars 2009, regroupe tous les acteurs qui considèrent que le secteur économique du rail français fret et voyageurs ne trouvera son plein développement que dans un cadre concurrentiel ouvert et régulé.
L’AFRA compte aujourd’hui parmi ses membres les entreprises ferroviaires suivantes :
Veolia Transdev, CFTA Voyageurs et Trenitalia, actives dans le transport de voyageurs ; Euro Cargo Rail (une filiale de DB Schenker Rail), Europorte (groupe Eurotunnel), Trenitalia, Colas Rail, T3M spécialisées dans le fret ferroviaire et le transport combiné ; Vossloh, constructeur de matériel ferroviaire.
Contact : Jacques MALECOT,  Délégué Général AFRA  Tél.  +(33)1 75 44 87 59 ; +(33)6 27 22 83 44

Articles récents

Fret : l’AFRA écrit au président de SNCF Réseau

Toute la filière fret est actuellement pénalisée par un conflit social : l'AFRA écrit au président de SNCF Réseau pour lui demander d'agir dans les meilleurs délais. Lire le courrier Lire l'article de La Lettre A : Les entreprises de fret sermonnent le patron de SNCF...

lire plus

Archives